1965 :

Fondation de Maisons de transition de Montréal inc. par un groupe de citoyens de la région métropolitaine de Montréal.

 

1967 :

Ouverture des portes le 1er mars 1967 de la première maison de transition pour personnes contrevenantes adultes au Québec, la Maison Saint-Laurent.  Celle-ci est située au 1056 Mackay, au centre-ville de Montréal.  La Maison noue alors avec une histoire plus que millénaire, fortement influencée par les traditions humanistes des communautés chrétiennes de base : celle d’accueillir et d’héberger des personnes en difficulté afin de les aider à se faire ou à se refaire une place au sein de la société.

 

1980 :

Le 20 août 1980, la Maison Saint-Laurent aménage dans ses locaux actuels, au 6060 Renoir à Montréal-Nord.  Ceux-ci abritent aussi le siège social de notre corporation.

 

C'est également en 1980 que notre corporation commence à avoir des activités en matière sociopolitique.  Elle réalise alors l'importance d'agir tant sur la société que sur le système de justice si on souhaite réellement développer un contexte social moins criminogène.

 

1982 :

15 juin 1982.  Notre organisme diversifie ses activités en créant l'Agence sociale Saint-Laurent. Il se donne alors la possibilité de développer un programme de soutien et d'encadrement en milieu ouvert pour différents types de personnes contrevenantes de la région de Montréal (probationnaires, sursitaires, libérés sous condition, etc.). L'Agence est aussi située au 6060 Renoir à Montréal-Nord.

 

1985 :

Début de nos activités en matière d’intervention communautaire. Notre corporation vise alors à contribuer à la prévention de la délinquance, via des actions qui touchent directement sa communauté, celle du Montréal-Métropolitain. Elle le fait notamment par une participation aux activités de la Table de concertation jeunesse de Montréal-Nord, localité où elle a son siège social.

 

1988 à 1991 :

Notre organisme pilote un projet ayant pour objectif de mobiliser des bénévoles auprès de personnes contrevenantes.  L'engagement de citoyens auprès de personnes ayant des démêlés avec la justice nous apparaît essentiel afin de mieux soutenir ces dernières dans leur processus de réintégration sociale et communautaire.  Ce projet fait ses preuves et, dès 1991, nous en faisons un programme permanent : Action volontaire Saint-Laurent.  Ce projet conduit  également à la mise en place au sein de notre corporation d'un programme de Soutien au bénévolat.

 

1993 :

Début de l'accueil de personnes en Travaux communautaires ou en Travaux compensatoires.  Notre corporation leur offre la possibilité de réparer le préjudice qu'elles ont fait à la collectivité en leur faisant faire principalement des travaux ménagers dans nos locaux.

 

1998 :

Notre organisme met à son ordre du jour la tenue d’activités bénéfices au profit des résidants de la Maison Saint-Laurent : tournois de golf, soirées de dégustation de grands vins, etc.  Cela nous permet non seulement d’obtenir du soutien de la part de notre communauté, mais aussi de répondre à des besoins précis pouvant faire l’objet d’un financement non-récurrent (ex. : achat de meubles ou d’équipements, développement de nouveaux programmes, etc.).

 

2000 :

Participation active à la relance d’un comité de la Table de concertation jeunesse de Montréal-Nord qui s’intéresse aux phénomènes de la délinquance et des  gangs : le Comité Visa-jeunes.  En compagnie d’autres organismes du milieu, notre corporation intervient alors sur un phénomène qui préoccupe au plus haut point les membres de la communauté de Montréal-Nord.

 

2004 :

Notre organisme est mandaté par un regroupement d’organismes communautaires actifs à Montréal-Nord pour y mettre sur pied une structure de type Tandem, et ce, suite à une demande en ce sens de la Ville de Montréal. «Tandem Paix et Sécurité Montréal-Nord» a pour but d’améliorer la présence réelle ou perçue de la paix et de la sécurité dans notre communauté d'appartenance.

 

2005 :

Notre corporation prend l’orientation de s’afficher dorénavant en tant que «centre de prévention au sens large de la délinquance».

 

2006 :

Notre organisme est mandaté par un regroupement d’organismes pour coordonner le  développement, puis assurer l’offre du Programme québécois de formation sur la prévention du phénomène des gangs.

 

2008 :

Contribution importante à la mise sur pied et à l’animation du Mouvement solidarité Montréal-Nord. Notre corporation entend ainsi participer à une dynamique de changement qui s’avère nécessaire au plan local afin de prévenir de nouvelles émeutes à Montréal-Nord.  Cet événement l’amène aussi à participer aux activités de Montréal-Nord en santé, important lieu de concertation à Montréal-Nord.

 

2012 :

Notre organisme participe activement à la mise en place du Réseau des partenaires pour la prévention de la délinquance à Montréal-Nord.

Historique